24 Jan 2020

Open d’Australie juniors : Elsa Jacquemot parmi les grandes favorites

Article du Progrès par François Tixier

Elsa Jacquemot

6e joueuse mondiale chez U18, la Lyonnaise Elsa Jacquemot est l’une des principales favorites de l’Open d’Australie juniors dont elle est tête de série N.1.

Sur place depuis plus de deux semaines, la joueuse, qui a repris sa licence au TC Lyon, a connu sur les premiers jours des conditions d’entraînement apocalyptiques en raison des incendies en Australie.

« Le brouillard était présent partout et l’air irrespirable. Il était impossible de faire du sport sans risquer un gros problème. Mais depuis la température s’est rafraîchie après les pluies et orages. La pollution a été repoussée. Les conditions se sont améliorées », explique, sur place, Olivier Coyras, l’un de ses entraîneurs, avec Simon Blanc.

Malgré son statut, Jacquemot (16 ans) part un peu dans l’inconnu même si elle a pris des repères au tournoi de Traralgon, un Grade 1 juniors dont elle a été éliminée en quarts par une Espagnole (7-5, 7-5) et auquel les meilleurs engagés à l’AO ont pris part.

« C’est à 160 km de Melbourne. Après une blessure au poignet qui l’a contraint à un arrêt de trois semaines et à une absence en compétition de deux mois après le tournoi ITF de Saint-Etienne, Elsa a repris de bonne manière », explique Olivier Coyras.

« L’objectif cette saison est toujours de jouer principalement sur le circuit pro seniors avec notamment, de retour en France, la participation à l’ITF 25.000 de Grenoble avant d’obtenir une wild-card tableau à l’Open 6e sens de Lyon mais aussi d’atteindre la 1èreplace mondiale chez les juniors. Si elle frappe fort sur les gros tournois, cela peut suffire pour être N.1 juniors », dit encore Coyras.

« En seniors, il lui faut progresser sur le jeu offensif. Il n’y a pas d’ambition particulière au classement. Nous savons qu’elle peut frapper de grands coups à tout moment. Elsa produit des choses incroyables à l’entraînement. Il faut parvenir à les transférer en compétition le plus souvent possible. Elle a encore une belle marge de progression », poursuit-il.

Chez les garçons, le Lyonnais Giovanni Mpetschi-Perricard (16 ans, 54e mondial juniors, -4/6), licencié à La Pape mais qui s’entraîne au Pôle espoirs de Poitiers, est aussi engagé sur l’AO après avoir perdu d’entrée à Traralgon. Cet été, avec l’équipe de France, il avait été sacré champion d’Europe par équipes (16 ans) avant de terminer, cet automne, 4e de la Coupe Davis juniors à Orlando.

Ne ratez rien !

Ne ratez aucune actu ou info du club en vous abonnant à notre newsletter. Pas de spam, c'est promis !